Choisissez votre langue

Search

Transition énergétique et occasion liée aux infrastructures

 

L’atteinte de la carboneutralité d’ici 2050 et la transition énergétique majeure reposent autant sur les infrastructures de cette « nouvelle ère » que sur le déploiement de sources d’énergie renouvelable propres et sécuritaires, a affirmé Dan Barclay, chef de la direction de BMO Marchés des capitaux lors du Capital Markets Forum de Bloomberg Canada à Toronto.

Par exemple, des infrastructures seront nécessaires pour convertir les stations d’essence en bornes de recharge, explique M. Barclay. En Ontario seulement, « les investissements liés à la transition électrique représentent un enjeu majeur ».

La transition vers la carboneutralité est d’une ampleur sans précédent. Elle nécessitera probablement un investissement de quelque 150 billions de dollars à l’échelle mondiale d’ici 2050, alors que les investissements dans les nouvelles sources d’énergie renouvelable et la réduction des émissions (au moyen de technologies comme le captage du carbone) affluent.

« Je crois que le volet lié aux infrastructures est très important », a déclaré M. Barclay lors du forum de Bloomberg, mettant également en vedette Roman Dubczak, directeur général et chef, Banque d’investissement du réseau mondial, Banque Canadienne Impériale de Commerce.

La complexité de la transition économique est amplifiée par le contexte économique mondial (sortie de la pandémie, flambée de l’inflation et guerre en Ukraine), qui nous oblige à nous détourner des systèmes établis au cours des 30 dernières années (p. ex., dépendance à l’égard de la chaîne d’approvisionnement chinoise).

« Réfléchissons à l’ampleur de cette transition et à l’incertitude qui l’entoure », déclare M. Barclay, indiquant que la sécurité de l’approvisionnement (sources d’énergie – nouvelles ou existantes –, services et produits incluant les aliments de base) est désormais une priorité, surtout dans le contexte de l’invasion russe de l’Ukraine.

« Les changements liés à la production alimentaire et la pénurie grave à l’échelle mondiale qui découleront de la crise en Ukraine se traduiront par des virages et des occasions d’investissement très intéressantes en matière de production alimentaire et de sécurité de l’approvisionnement », explique M. Barclay.

Occasion liée à l’intelligence artificielle (IA) au Canada

En conclusion, M. Barclay a souligné une occasion unique au Canada : miser sur notre expertise en IA dans le cadre de la transition énergétique.

« Sur le plan technologique, cette occasion repose notamment sur le fait que deux ou trois des principaux centres d’IA à l’échelle mondiale se trouvent au Canada; soit à Toronto, à Montréal et à Waterloo », indique-t-il, soulignant l’importance des technologies numériques dans la transition énergétique.

« Ce virage vert doit être envisagé dans un avenir numérique (applications numériques) », affirme-t-il. « Des occasions importantes en découlent : nouvelles sociétés, nouvelles idées, nouvelles façons de penser, nouveaux partenariats… et nouvelles sources de capital. »

LIRE LA SUITE
Dan Barclay Chef de la direction, BMO Marchés des capitaux

Autre contenu intéressant